En matière de sport, Lukas Hofer aime voler, en parapente aussi bien que sur les skis. Il fait partie des skieurs les plus rapides du circuit. Pour compenser sa lenteur au tir, “Luki” a inventé une technique qui lui permet de gagner de précieuses secondes, une espèce de swing de l’épaule pour raccrocher la carabine que lui envient beaucoup de biathlètes. Hofer en fait généreusement démonstration, mais pour le moment personne ne maîtrise le mouvement aussi bien que lui.

Blanchir la cible

Lukas Hofer est né le 30 septembre 1989 à Brunico.

Il intègre le circuit international Juniors IBU en 2006 en participant aux épreuves de Poursuite et de Sprint organisées à Martell en Italie. Sa carrière démarre véritablement quand il devient double Champion du monde Juniors 2009 à Canmore : il gagne le Sprint devant le Suisse Benjamin Weger et retrouve le lendemain Tarjei Bø sur le podium (3e) de la Poursuite. Malgré six pénalités, Hofer prend de vitesse Simon Schempp qui termine 2e. L’Or lui ouvre la voie du circuit Coupe du monde : en cette année pré-olympique, Lukas obtient à 19 ans ses premiers départs à Khanty-Mansiysk en mars.

Hofer entame sa première saison complète au sein de l’équipe nationale et poursuit sa progression dans le haut niveau. 2009-2010 est marquée par deux moments forts : son premier tir sans-faute sur le Sprint d’Hochfilzen (24e) puis, après avoir enchaîné les compétitions – toujours individuelles -, ses premiers Jeux olympiques d’Hiver à Vancouver.

Fort de ces expériences, sa saison 2010-2011 est marquée de plusieurs Top 10 et d’un podium sur le Relais d’Antholz : il monte sur la 2e marche avec ses compatriotes De Lorenzi, Vuillermoz et Windisch face à un public italien conquis. C’est aussi l’hiver de sa première médaille aux Championnats du monde à Khanty-Mansiysk : en tête pendant la plus grande partie de l’épreuve de la Mass Start, une erreur au dernier tir debout lui fait perdre toutes chances de terminer vainqueur. Il réussit néanmoins à décrocher le Bronze.

Claquer un cinq/cinq

Les trois saisons suivantes, “Luki” ajoutent des lignes à son palmarès. Il amorce la première partie du Relais italien qui termine 1er devant la Russie et la Suède à Oberhof en janvier 2012. En mars 2013, Hofer réalise son premier podium individuel (2e) au Sprint de Khanty-Mansiysk.
En janvier 2014, dans son stade d’Antholz, il vit le moment le plus intense de sa carrière : Lukas, qui porte le dossard 35, franchit la ligne d’arrivée du Sprint avec une seule pénalité et le meilleur temps sur les skis. La 1re place lui semble tout acquise… jusqu’à l’arrivée de son vieux rival Schempp, dossard 61, qui réalise le même temps global de course avec un sans-faute. Schempp est ex aequo avec Hofer (24 44.9) mais l’Italien remporte sa toute première victoire individuelle en Coupe du Monde.

Quinze jours plus tard, Lukas est à Sotchi pour les Jeux olympiques d’Hiver. Dans le Relais mixte, il assure la dernière partie après Dominik Windisch. Il fait l’économie de balles de rechange en réalisant des tirs parfaits. La Squadra ramène en Italie une médaille de Bronze.

De 2014-2015 à 2016-2017, Lukas Hofer connaît des problèmes de santé et souffre de blessures qui ralentissent sa progression. Quelques podiums avec l’équipe de Relais mixte et des Top 10 viennent cependant ponctuer ces années difficiles.

La reprise est au rendez-vous de la saison olympique. Hofer montre plus de régularité dans ses résultats et ses Top 10 le placent à la 4e position du Classement Général de la Coupe du monde. En Corée du Sud, il est 10e des épreuves olympiques de Poursuite et de Sprint et gagne avec Dominik Windisch, Dorothea Wierer et Lisa Vittozzi une deuxième médaille de Bronze en Relais mixte. Les mêmes se retrouvent à Kontiolahti le 10 mars, cette fois sur la première marche du podium. Lukas Hofer termine la saison de Coupe du monde 5e au Général et 4e aux Classements Finaux Individuel et Poursuite.

Il entame la saison 2018-2019 avec la Squadra italienne et une 3e place à Pokljuka. Il collectionne les Top 10 – une quinzaine – durant l’hiver. 3e à la Poursuite d’Oberhof, 2e au Sprint à Holmenkollen, il partage à nouveau la victoire en Relais single mixte avec Dorothea Wierer à Salt Lake en février. Hofer réalise sa meilleure performance individuelle aux Mondiaux : bien qu’il ait pu faire la démonstration de sa puissance sur les skis et sur le pas de tir, une faute de trop le rétrograde à la 5e de l’Individuel d’Östersund. Lukas Hofer est 10e du Classement Général 2018-2019.

Lors des Championnats du Monde 2020 à Antholz-Anterselva, Luka Hofer monte sur le podium et gagne la médaille d’argent en Relais Mixte. En individuel, l’athlète arrive 13ème en Individuel et 7ème en Relais lors de ces mêmes Championnats du Monde 2020.  

Sponsors matériel et Palmarès de Lukas Hofer

Sponsors

Club : CS Carabinieri


Fixations : Rotefella


Combinaison : Kappa, Sportful


Bâtons : One Way


Lunettes : Oakley


Skis : Rossignol


Carabine : Anschutz


Chaussures : Rossignol

Palmarès

Jeux olympiques

2018 : Médaillée de Bronze de Relais mixte

2014 : Médaillée de Bronze de Relais mixte


Championnats du monde

2019 : Vice-Champion du monde de Relais single mixte

Médaillé de Bronze de Relais mixte

2011 : Médaillé de Bronze de Mass Start


Coupe du monde :

2018-2019 : 4 podiums dont 1 victoire

2017-2018 : 4 podiums dont 1 victoire

2016-2017 : 1 podium

2015-2016 : 1 podium

2013-2014 : 1 podium dont 1 victoire

2012-2013 : 1 podium

2011-2012 : 1 podium dont 1 victoire

Pour un total de 13 podiums dont 4 victoires (dont 1 individuelle), 6 deuxième place et 3 troisième place


Championnats du monde Jeunes/Juniors

2009 : Champion du monde Juniors de Sprint

Champion du monde Juniors de Poursuite

2008 : Médaillé de Bronze de Relais

Lukas Hofer voit loin :  les Jeux d’Hiver de 2022 et même ceux de 2026, organisés en Italie. Il garde à l’esprit le conseil qu’on lui a donné un jour : “Ne pense pas à tes limites, passe-les.” 2021 pourrait être la saison d’un Top 5 au Classement Général de la Coupe du monde si Lukas franchit le cap au tir.