La biathlète italienne Dorothea Wierer est devenue l’une des meilleures biathlètes féminines au monde ces dernières saisons et l’une des tireuses les plus rapides.
En 2019, elle est aussi la première Italienne médaillée d’or aux Mondiaux et vainqueur du Classement Général de la Coupe du monde IBU. Elle a aussi à son actif au moins une victoire dans chaque spécialité de la discipline.
Sa puissance et sa précision n’ont d’égal que son humour et sa bonne humeur en dehors des stades.

La victoire, étape par étape

Dorothea Wierer est née le 3 avril 1990 à Bruneck ou Brunico en Italie, dans la région du Trentin-Haut-Adige, à la frontière avec l’Autriche. Elle a 10 ans lorsqu’elle commence le Biathlon pour suivre l’exemple de son frère. Elle vit à Rasun-Anterselva, l’un des hauts lieux du circuit international de la discipline.

C’est en 2007 que Dorothea entre en équipe nationale de Biathlon. Elle est une quintuple Championne du monde Juniors (et première athlète à réaliser en 2011 un triplé dans cette catégorie d’âge). Elle fait aujourd’hui partie du Groupe Élite avec Lisa Vittozzi avec laquelle elle a “croisé les carres” pour endosser le dossard jaune de la Coupe du monde lors de l’hiver 2018-2019.

Dorothea Wierer prend son premier départ en Coupe du monde à Oberhof en 2009. C’est en 2014 qu’elle monte pour la première fois sur le podium en individuelle avec une 3e place en Poursuite à Pokljuka que lui vaut un sans-faute au tir debout final. La sextuple médaillée olympique Darya Domracheva termine 4e. À la fin de la saison, Dorothea entre dans le Top 20 du Classement Général.

Quelques semaines auparavant, Wierer participait à ses premiers Jeux olympiques d’Hiver à Sotchi d’où elle ramène, avec Karin Oberhofer, Dominik Windisch et Lukas Hofer, la médaille de Bronze de Relais mixte. Son coup d’éclat dans l’épreuve de Sprint – deux séances de tir parfaites exécutées en 42 secondes – fait sensation bien qu’elle termine à la 6e place.

En piste vers la consécration

Ses résultats au long de la saison post-olympique lui permettent d’améliorer son classement au Général (7e). Mais c’est en 2015-2016 avec quatre victoires dont trois individuelles – qu’elle termine 3e (Marie Dorin-Habert termine en tête cette année-là) et conquiert son premier petit Globe de cristal en Individuel. Aux Mondiaux 2015 à Kontiolahti, elle accroche sa deuxième médaille de Bronze en Relais mais échoue de peu à monter sur la boîte aux 15 km Individuel, à 4/10e de seconde de Kaisa Makarainen et 1,6 seconde de Gabriela Koukalovár. En 2016, elle remporte sa première médaille d’Argent aux Championnats du monde à Oslo en Poursuite, laissant l’Or à Laura Dahlmeier pour 48 secondes.

Au cours des deux saisons suivantes (2016-2017 et 2017-2018), elle se place cinquième du Général tout en ajoutant plusieurs podiums et une autre victoire à son palmarès. Les relayeuses italiennes s’emparent du petit Globe de la spécialité en 2018.
Aux XXIIIes Jeux Olympiques d’Hiver de 2018, Dorothea Wierer renouvelle avec ses coéquipiers l’exploit de Sotchi 2014 avec une autre médaille de Bronze pour l’Italie dans le Relais mixte.

Elle débute la saison 2018-2019 de la Coupe du monde en boulet de canon, fermant 91 % de ses cibles et endossant le dossard jaune après cinq podiums – et la première victoire italienne en Sprint – au mois de décembre. Sa vitesse sur les skis s’est améliorée et elle sort du pas de tir loin devant – son taux de réussite est de 91,5 %, son meilleur jamais atteint.

Elle marque le pas à la reprise de la compétition sportive avec comme meilleurs résultats deux Top 6 à Oberhof et Ruhpolding. C’est seulement vers la fin du mois de janvier qu’elle récolte le fruit des efforts déployés à l’entraînement durant la trêve de fin d’année en signant à Antholz sa deuxième victoire de l’hiver et sa première en Poursuite. Ses supporters fêtent “à la maison” un exploit tant attendu.
L’étape italienne conforte Dorothea à la première place du Général à 34 points de sa compatriote Vittozzi. Mais cette dernière prend le maillot de leader à l’occasion de la tournée américaine, et de l’avance sur les courses suivantes.

Malgré des douleurs musculaires, de la fatigue et deux tours de pénalité, Wierer décroche, lors de l’épreuve de Mass Start des Championnats du monde à Östersund, son premier titre mondial.

Au sortir des Mondiaux, Lisa et Dorothea sont au coude à coude avec 852 points chacune mais la préséance en nombre de victoires revient à Wierer. La fin de saison de Coupe du monde est passionnante. Tout se joue entre les deux Italiennes lors de la Mass Start d’Holmenkollen : “Doro” réalise au tir la “partita perfetta” contrairement à la Slovaque Kuzmina et à Vittozzi qui sont toutes les deux en mesure de lui disputer le gros Globe.
Vainqueur du Général, Dorothea Wierer entre un peu plus dans la légende du Biathlon.

Si le début de saison 2019-2020 n’est pas synonyme de victoires pour Dorothea Wierer, elle conforte tout de même son dossard jaune par rapport  ses concurrentes directes.
Il faudra attendre le 13 décembre 2019 pour qu’elle remporte le deuxième sprint de la saison à Hochfilzen.

Lors des Championnats du Monde 2020, Wierer obtient la médaille d’Argent sur l’épreuve d’ouverture : le relais mixte. Le 16 février, elle remporte la Poursuite. En Mass Start, elle obtient la médaille d’Argent. Le bilan de ces championnats est très positif pour la biathlète italienne puisqu’elle a enrichi son palmarès personnel, elle a remporté toutes les médailles de l’équipe d‘Italie, elle est bien placée dans la course au gros Globe et elle a conquit le cœur des italiens avec une audience record lors de ses exploits.

Elle remporte d’ailleurs, pour la seconde année consécutive le gros Globe et se fixe comme objectif de rester au plus haut niveau jusqu’en 2022, date de lancement des Jeux Olympiques de Pékin.

La saison 2020-2021 est une saison en demi-teinte. Le 28 novembre 2020, l’italienne remporte l’individuel de Kontiolahti mais les autres épreuves en Finlande montrent une baisse de forme. Les deux dernières étapes de décembre 2020 affichent un regain de forme :  Dorothea Wierer obtient cinq Top 10 consécutifs dont une 3ème place sur le podium en Mass Start.

En janvier 2021, elle obtient une médaille d’Argent lors du sprint d’Oberhof. En mars, quatrième podium de la saison en terminant 3ème du sprint à Nove Mesto.

Sponsors matériel et Palmarès de Dorothea Wierer

Sponsors

Club : Fiamme Gialle


Fixations : Rossignol


Combinaison : Kappa, Sportful


Bâtons : One Way


Skis : Rossignol


Carabine : Anschutz


Lunettes : Oakley


Gants : Sportful


Chaussures : Rossignol

Palmarès

Jeux olympiques :

2018 : Médaillée de Bronze olympique Relais mixte

2014 : Médaillée de Bronze olympique Relais mixte


Championnats du monde

2020 : Championne du Monde en individuel

Championne du Monde en Poursite

Vice-championne du Monde en Mass Start

Vice-championne du Monde en Relais Mixte

2019 : Championne du monde de Mass Start

Vice-Championne du monde de Poursuite et Relais single mixte

Médaillée de Bronze de Relais mixte

2015 : Médaillée de Bronze de Relais

2013 : Médaillée de Bronze de Relais


Coupe du monde :

2020-2021 : Vainqueur en Individuel à Kontiolahti

1ère au classement final Individuel

2019-2020 : Vainqueur en Individuel à Antholz-Anterselva

Vainqueur en Sprint à Ostersund et Hochfilzen

Vainqueur en Poursuite à Antholz-Anterselva

1ère au classement général de la Coupe du Monde

2018-2019 : Vainqueur du classement Général Coupe du monde

Vainqueur du classement Final de Poursuite

2e Classement Final de Mass Start et Sprint

2015-2016 : 3e du Classement Général Coupe du monde

Vainqueur du classement Final de l’Individuel

2e du Classement Final de Poursuite

3e du Classement Final de Sprint

Pour un total de 62 podiums (40 en individuel et 22 en relais) dont 17 victoires, 23 deuxième place et 23 troisième place


Championnats du monde Jeunes /Juniors

2011 : Championne du monde Juniors de Poursuite, Individuel et Sprint

Vice-Championne Juniors de Relais

2009 : Championne du monde Jeunes de Poursuite

Médaillée de Bronze Jeunes de Relais

2008 : Championne du monde Jeunes Individuel

Médaillée de Bronze Jeunes de Relais

2Dorothea Wierer est décidément une adepte des grandes premières. La saison 2021-2022 devrait lui offrir de nouvelles occasions en la matière. La compétition entre la reine de la Coupe du monde et sa dauphine, Lisa Vittozzi, se poursuivra l’hiver prochain.