Depuis son arrivée en compétition mondiale, la biathlète française Julia Simon ne cesse de surprendre. Rapidement, elle remporte de belles victoires et monte sur le podium. Un succès que la sportive de haut niveau doit notamment à sa persévérance. Passionnée par sa discipline, elle passe des heures à s’entraîner, carabine en main, pour poursuivre son ascension fulgurante. Portrait d’une biathlète déterminée à remplir ses objectifs.

Du ski nordique au biathlon

Fille d’agriculteurs, Julia Simon est née le 9 octobre 1996 à Albertville. C’est à l’adolescence qu’elle tombe amoureuse du ski. Alors collégienne, la jeune savoyarde s’intéresse de près au ski de fond, pour l’effort que la pratique demande. Elle s’inscrit alors au club des Saisies. Plus tard, elle se tourne vers le biathlon. En 2013, Julia Simon se lance au haut niveau. À 17 ans, elle remporte les championnats de France jeunes de mass-start et accède aux mondiaux de 2014. Direction Presque Isle aux États-Unis, Julia Simon revient avec de beaux souvenirs. Elle termine troisième au sprint et remporte le relais féminin avec ses coéquipières. Ses performances lui ouvrent les portes du circuit IBU Cup dès la saison 2014-2015. À Minsk en Biélorussie, un an plus tard, elle réussit à conserver son titre de championne du monde en relais, catégorie junior. Le relais français se positionne également à la troisième place du Championnat d’Europe d’Otepaa, en Estonie. Julia Simon cumule les victoires en équipe. Mais, en 2016, c’est en individuel qu’elle cartonne en gagnant le Championnat d’Europe junior de la poursuite à Pokljuka en Slovénie.

Une biathlète française en pleine éclosion  

2016, marque un tournant dans la carrière de Julia Simon. Victorieuse de l’IBU Cup au sprint, la biathlète est sélectionnée pour la coupe du monde lors de l’étape de Ruhpolding. S’enchaînent alors trois podiums et une victoire. Julia Simon poursuit son chemin et obtient de beaux résultats aux championnats d’Europe 2018 de Ridanna, en Italie. Elle reçoit la médaille d’argent pour sa performance au relais single mixte avec Emilien Jacquelin puis le bronze sur la poursuite aux côtés de Chloé Chevalier. Son esprit conquérant permet à l’équipe de France de briller. Suite à cette prouesse, la biathlète est envoyée Jeux olympiques de Pyeongchang en tant que remplaçante.

Pour la saison 2018-2019, lors de la première étape en coupe du monde qu’elle dispute à Pokljuka, elle termine à la quatrième place se faisant devancer par sa compatriote Justine Braisaz. À Hochfilzen, elle accède tout de même à la troisième marche du podium pour son premier relais avec Anaïs Bescond, Célia Aymonier et Anaïs Chevalier. Toujours en relais, un mois plus tard, elle remporte cette fois-ci la course à Ruhpolding avec la même composition, à l’exception de Célia Aymonier qui a laissé sa place à Justine Braisaz. La Savoie est mise à l’honneur avec les deux biathlètes issues du club des Saisies.

La saison 2019-2020 démarre sur les chapeaux de roues avec une troisième place gagnée en individuel à Ostersund. En janvier, lors du sprint à Oberdorf, elle monte de nouveau sur le podium, toujours sur la troisième marche. Elle finit huitième au classement général et concède une belle saison.

En 2020, Julia Simon est toujours dans l’optique de s’améliorer et d’aller chercher la victoire. Elle remporte deux épreuves : l’une en équipe en relais mixte, l’autre en individuel, le 14 mars. Mieux encore, elle finalise sa saison sur une victoire en poursuite en Finlande grâce à un 5 sur 5 sur le dernier tir debout. La saison 2020-2021 témoigne de sa réussite. La biathlète enchaine les victoires en terminant deuxième du relais et troisième de la poursuite à Hochfilzen. En janvier à Oberhof, Julia Simon s’impose dans la mass-start devant l’Allemande Franziska Preub. Elle prend la tête grâce à un dernier tir rapide et sans faute. Quelques jours plus tard, à Antholz, elle reproduit le même scénario et décroche une nouvelle victoire. C’est la première Française à remporter deux départs en masse à la suite. En bonne position pour gagner le petit globe de cristal, elle échoue sur la dernière mass-start à cause du mauvais temps.

À 24 ans, Julia Simon cumule déjà 15 podiums en coupe du monde, dont 5 en individuel pour 2 victoires et 3 médailles de bronze. Aujourd’hui, la biathlète cherche à gagner en régularité sur les tirs. Son coach, Richard Loosen, travaille avec elle sur sa polyvalence afin de la faire progresser et, ainsi, atteindre les sommets.

Sponsors, matériel et palmarès de Julia Simon

Sponsors

Club : Les Saisies


Bâtons : One Way


Skis : Salomon


Lunettes : Julbo


Gants : Kinetixx


Chaussures : Salomon


Fixations : Salomon


Carabine : Anschutz

Palmarès

Coupe du monde :

2020-2021 : se place en 3e position de la mass-start

2021 : Victoire du départ en ligne femmes Antholz et Oberhof

2020 : Podium à la troisième position en poursuite femmes
Termine à la seconde place du relais femmes
Victoire en poursuite femmes à Kontiolahti
Deuxième position en relais Femmes à Nove Mesto
Première place au relais mixte à Pokljuka
Seconde aux relais femmes à Ruhpolding
Troisième position du podium en relais femmes et sprint à Oberhof

2019 : Termine troisième au podium en individuel à Oestersund


Championnats du monde

2021 : Championne du monde relais simple mixte          


Championnats d’Europe :

2018 : Médaille de bronze de la poursuite femmes
Médaille d’argent du relais simple mixte

2015 : Médaille de bronze au relais 4 × 6 km      


Championnats de France :

2019 : Remporte la mass-start  


Championnats d’Europe junior :

2016 : Médaille d’or de la poursuite


Championnats du monde jeunes/juniors :

2015 : Médaille d’or du relais

2014 : Médaille d’or du relais
Médaille de bronze du sprint

Julia Simon a su assurer une belle saison malgré une moyenne de tir assez faible, qu’elle et son entraîneur souhaitent améliorer. Bien sûr, la biathlète a déjà dans un coin de la tête le rêve de briller aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin en 2022.