Lisa Hauser est la première biathlète autrichienne qui parvient à remporter un titre mondial. Un exploit qui ajoute une page à l’histoire d’un pays plutôt habitué à récolter les médailles en ski alpin. Portrait d’une championne reconnue pour son talent, son adresse et ses valeurs.

Une championne pas comme les autres

Lisa Theresa Hauser naît le 16 décembre 1993 à Kitzbühel, temple mondial du ski alpin. Elle choisit pourtant de pratiquer le ski de fond et prend part à ses premières compétitions en 2008. Après 4 ans de perfectionnement en tant que fondeuse, elle bascule totalement sur le biathlon en 2012 et participe à sa première coupe du monde.

Tout juste âgée de 19 ans, elle remporte 2 médailles de bronze aux championnats du monde junior de 2012. Une excellente performance qu’elle réitère en 2013 et 2014 en décrochant 4 médailles supplémentaires.
Ses résultats lui permettent de porter les couleurs de l’Autriche aux Jeux Olympiques de Sotchi, en 2014. Elle participe à l’épreuve individuelle, au sprint, à la poursuite et au relais mixte. Sa carrière est lancée.

En 2016, la fédération autrichienne décide de nommer un nouvel entraîneur à la tête de l’équipe nationale, le Norvégien Vegard Bitnes. En pleine progression, Lisa Hauser n’approuve pas ce changement d’organisation à seulement un an des championnats du monde organisés en Autriche. Soucieuse de ne pas bouleverser son système d’entraînement, elle prend alors une décision courageuse et risquée. En effet, elle choisit de ne plus s’entraîner avec l‘équipe nationale et de maintenir sa collaboration avec son mentor, Sandra Flunger. Elle rejoint également le biathlète Simon Eder entraîné par son père Alfred Eder.

La fédération accepte tout de même de la laisser participer aux compétitions, mais ne la couvre plus financièrement. Peu importe, car sa stratégie s’avère rapidement payante. Le duo qu’elle forme avec Simon Eder lui permet de terminer deux fois sur le podium en 2016 en relais mixte. La consécration arrive en 2017 lorsqu’ils décrochent la médaille d’or du relais mixte de Kontiolahti, la première dans l’histoire du biathlon autrichien. Inarrêtables, ils enchaînent, quelques mois plus tard, avec une nouvelle victoire au relais mixte d’Ostersund.

Ces médailles viennent récompenser un très beau geste réalisé en début d’année. Lors de l’épreuve de sprint d’Oberhof, elle fait involontairement tomber le bâton d’une adversaire avec son ski. Afin de ne pas la pénaliser, elle lui tend immédiatement le sien. Terminant sa course avec un seul bâton, elle chute dans une descente et abandonne avant la ligne d’arrivée. Un geste salué par le comité olympique allemand qui lui décerne, en 2018, le trophée du fair-play du sport allemand.

L’espoir d’une nation

Entre 2018 et 2020, Lisa Hauser continue de se hisser sur les podiums des relais mixtes avec son coéquipier. Ils en totalisent 4 nouveaux, consécutifs à leurs triomphes de 2017, pour un total de 8 distinctions dont 2 sur la plus haute marche.

Individuellement, elle peine à se rapprocher des podiums et en finit assez éloignée lors des Jeux Olympiques de Pyeongchang en 2018.
Mais ses solides performances en duo lui permettent de progresser et de réduire son écart avec les meilleures. Son hiver 2021 en est la preuve, elle change de dimension.

À Oberhof, elle monte pour la première fois de sa carrière sur le podium toute seule en finissant à la troisième place du sprint. En pleine confiance, elle continue sur sa lancée et décroche une autre médaille de bronze dès le lendemain, sur la poursuite. Elle conclut la compétition en beauté et signe une nouvelle troisième place sur la seconde épreuve de sprint.
Avec 3 podiums en 4 courses individuelles, Lisa commence à marquer les esprits. Mais ce n’est que le début…

La station italienne d’Antholz est le théâtre dans lequel elle se retrouve au sommet de son art. Avec un excellent 19/20 au tir, elle s’impose sur l’épreuve individuelle et devient la première Autrichienne médaillée d’or en coupe du monde. Elle enchaîne avec une médaille de bronze sur la mass start, résultat idéal juste avant les championnats du monde 2021 de Pokljuka.

Impressionnante de régularité, elle démarre les mondiaux avec une médaille d’argent gagnée en équipe lors du relais mixte. Elle frappe à nouveau un grand coup en terminant deuxième de la poursuite en dépassant Anaïs Chevalier-Bouchet lors du dernier tour. Elle boucle ces championnats du monde en apothéose avec une première place sur la mass start. Seule biathlète à réussir un 20/20 au tir malgré des conditions difficiles, elle s’envole vers la victoire devant les 3 redoutables Norvégiennes Ingrid Landmark Tandrevold, Tiril Eckhoff et Marte Olsbu Roiseland.

En quelques mois, Lisa Hauser marque donc de son empreinte le circuit mondial et écrit la page la plus fournie de l’histoire du biathlon dans son pays. De quoi voler la vedette aux stars locales de ski alpin.

Sponsors, matériel et palmarès de Lisa Hauser

Sponsors

Club : SC Kitzbühel


Bâtons : Swix


Skis : Fischer


Lunettes : Uvex


Gants : Ziener


Chaussures : Fischer


Fixations : Fischer


Carabine : Goldsemmel

Palmarès

Championnats du monde

2021 : Médaille d’or sur la Mass start
Médaille d’argent sur la Poursuite
Médaille d’argent au Relais mixte


Coupe du monde :

2020-2021 : 5 podiums dont 1 victoire
Première du classement final individuel

2019-2020 : 1 podium

2018-2019 : 2 podiums

2017-2018 : 2 podiums dont 1 victoire

2016-2017 : 2 podiums dont 1 victoire

2015-2016 : 1 podium


Championnats du monde Jeunes /Juniors

2014 : Médaille d’argent en individuel
Médaille de bronze en relais

2013 : Médaille d’argent en individuel
Médaille de bronze en sprint

2012 : Médaille de bronze en sprint
Médaille de bronze en relais

Première et unique star du biathlon autrichien, Lisa Hauser peut désormais rêver d’apporter à son pays la plus belle des récompenses, une médaille olympique.