Que ce soit sur la neige ou sur la route, Alexander Bolshunov n’y va pas par quatre chemins quand il s’agit de gagner. Fondeur débordant de talent, il épate par sa polyvalence et sa vitesse de progression. Portrait d’un prodige passionné de biathlon pendant son enfance, qui a dû se limiter au ski de fond par manque de moyens.

Un missile envoyé par la Russie 

Alexander Bolshunov naît le 31 décembre 1996 à Podyvotye, au bord de la frontière ukrainienne. Il fait ses débuts internationaux en 2012 en participant à la coupe de l’Europe de l’Est et se qualifie pour ses premiers championnats du monde junior en 2015. L’année suivante est celle de son premier podium, avec une deuxième place au relais des championnats du monde junior 2016. 

Très doué, il montre l’étendue de son talent lors des championnats du monde 2017 des moins de 23 ans. Double médaillé d’or et médaillé d’argent sur des épreuves individuelles, Alexander se positionne comme l’un des fondeurs les plus talentueux de sa génération. Grâce à ses excellents résultats, il accède, dans la foulée, aux championnats du monde senior 2017 de Lahti. Il se classe 15e du skiathlon et 26e du sprint à seulement 20 ans. La marche à franchir n’est déjà plus très grande. 

Durant l’été 2017, Alexander participe aux championnats du monde de ski roues. Pour sa première participation à une compétition internationale sur route, il impressionne et repart avec deux médailles, une en or et une en argent. Sa précocité et sa polyvalence laissent présager une prochaine saison hivernale très prometteuse. 

Le suspense concernant son potentiel est de courte durée. Alexander grimpe sur le podium dès la première étape de coupe du monde, à Ruka. 3e de la poursuite, il termine également dans le top 10 des 15 km et du sprint. Il continue sur sa lancée et remonte sur le podium à 4 reprises, en un seul mois. La machine est lancée et son timing est parfait… les Jeux olympiques 2018 de Pyeongchang sont sur le point de démarrer. 

Il fait son entrée dans la plus prestigieuse des compétitions dépourvu d’expérience mais débordant de talent. Cela s’avère suffisant pour Alexander qui, à seulement 22 ans, devient connu auprès du grand public. Auteur de prestations quasiment parfaites en équipe avec deux médailles d’argent, il brille aussi individuellement. En attestent sa médaille d’argent sur le 50 km ainsi que sa médaille de bronze pleine de panache décrochée sur le sprint. 

Visiblement peu rassasié par ses prouesses olympiques, il termine la saison en montant sur le podium de 4 de ces 6 dernières courses, dont deux fois sur la plus haute marche. Encore inconnu un an auparavant, il signe une saison 2017-2018 phénoménale.

Décidé à faire tomber tous les records 

Alexander démarre la saison 2018-2019 avec une nouvelle casquette. Après avoir porté celle d’outsider à merveille, il s’équipe de celle de favori. Mais ce nouveau statut ne le perturbe absolument pas. Toujours aussi serein, il s’adjuge la victoire du sprint et de la distance lors de la première étape de la coupe du monde, à Ruka. 

Le reste de sa saison est impressionnant, Alexander enchaîne les podiums et termine second du classement général. Seul le prodige norvégien Johannes Høsflot Klæbo, autre pépite née en 1996, arrive à faire mieux en se classant premier. La bataille entre ces deux surdoués ne fait que commencer. Alexander termine la saison en remportant 4 médailles lors des championnats du monde 2019 de Seefeld. 

Ambitieux de passer devant son principal rival, Alexander parvient encore à hausser son niveau lors des saisons 2019-2020 et 2020-2021. Avec 31 podiums dont 18 victoires, son bilan en deux saisons de coupe du monde est stratosphérique. Il s’empare ainsi du globe de cristal à deux reprises et assoit sa domination sur le ski de fond mondial. 

Seule ombre au tableau du champion, Alexander est coupable d’un mauvais geste sur le Finlandais Joni Maeki lors de l’arrivée du relais de Lahti, en janvier 2021. Malgré les excuses du russe quelques secondes plus tard, son équipe est disqualifiée de la compétition. Difficile toutefois de lui en vouloir à la place de ses coéquipiers, Alexander a toujours donné le maximum lors des relais et eu un rôle déterminant dans leur quête de médailles. 

Sponsors, matériel et palmarès d’Alexander Bolshunov

Sponsors

Club : SC Vodnik


Fixations : Rossignol


Combinaison : Bosco Sport


Bâtons : Swix


Lunettes : Bliz


GantsKinetixx


SkisRossignol


Chaussures : Salomon

Palmarès

Jeux Olympiques :

2018 : Médaille d’argent du 50 km

Médaille d’argent du Sprint en Relais

Médaille d’argent du Relais 4 x 10 km

Médaille de bronze du Sprint


Championnats du monde : 

2021 : Médaille d’or du Skiathlon

Médaille d’argent du 50 km

Médaille d’argent du Relais 4 x 10 km

Médaille de bronze du Sprint en Relais 

2019 : Médaille d’argent du Skiathlon

Médaille d’argent du 50 km

Médaille d’argent du Relais 4 x 10 km

Médaille d’argent du Sprint en Relais


Coupe du monde :

 2020-2021 : 15 podiums dont 10 victoires

Vainqueur du globe de cristal 

2019-2020 : 16 podiums dont 8 victoires

Vainqueur du globe de cristal 

2018-2019 : 13 podiums dont 5 victoires

2e du classement général 

2017-2018 : 9 podiums dont 2 victoires


Championnats du monde des moins de 23 ans : 

2017 : Médaille d’or du Skiathlon

Médaille d’or du 15 km

Médaille d’argent du Sprint


Championnats du monde junior :

2016 : Médaille d’argent du Relais


Championnats du monde de ski roues : 

2019 : Médaille d’or du 20 km 

2017 : Médaille d’or du 20 km

Médaille d’argent sur 22.5 km

Arrivé tel un boulet de canon dans l’élite du ski de fond mondial, Alexander Bolshunov est bien déterminé à tout exploser sur son passage. L’arrivée des Jeux olympiques de Pékin est l’occasion pour lui de continuer à marquer l’histoire de son sport.