Depuis son adolescence, Jakov Fak performe dans sa discipline. Biathlète complet, il s’est imposé au fil des années comme l’une des références en tir, affolant au passage les statistiques. Originaire de Croatie c’est pourtant bel est bien avec la Slovénie qu’il évolue aujourd’hui. Naturalisé au cours de sa carrière, Jakov Fak est le seul sportif à avoir remporté deux médailles olympiques pour des nations différentes. Découverte d’un biathlète passionné et polyvalent prêt à tout pour se dépasser.

Un biathlète à la double nationalité

Jakov Fak est né le 1er août 1987 à Rijeka dans la baie de Kvarner en Croatie. En 2002, le jeune biathlète alors âgé de 15 ans fait ses grands débuts en compétitions internationales avec le Championnat du monde junior. Quelques années plus tard, à Hochfilzen, en Autriche, il participe pour la première fois à une coupe du monde. C’est en 2008 dans la ville Suédoise d’Östersund, après trois ans passés sur les circuits, que sa carrière de haut niveau décolle. À Pyeongchang, un an plus tard, grâce à une belle performance individuelle au Championnat du monde, il remporte sa toute première médaille de bronze. Aujourd’hui, le biathlète n’en est plus à son coup d’essai. Vainqueur de la Coupe du monde, champion du monde et médaillé olympique, Jakov Fak est l’un des meilleurs de sa génération.

Jakov Fak est d’ailleurs le premier croate dans l’histoire du biathlon à décrocher une médaille de bronze lors des Jeux olympiques de Vancouver. Une victoire qu’il doit peut-être au grand changement qu’il a opéré quelques mois auparavant. En effet, par manque d’infrastructures et de reconnaissance de la pratique du biathlon en Croatie, Jakov Fak, a rejoint l’équipe slovène coachée par Uros Velepec. L’accord est alors simple. Le sportif peut s’entraîner à leurs côtés, mais en contrepartie, il doit prendre la nationalité et s’engager à courir avec la Slovénie dès l’année suivante. C’est chose faite. Jakov Fak va même arborer fièrement les couleurs du pays et faire retentir l’hymne très rapidement… Désormais, en Slovénie, il est une figure emblématique du biathlon.

Biathlète polyvalent et tireur hors pair

La saison 2010-2011 est compliquée pour le biathlète qui subit une blessure le forçant à se tenir loin de toutes les compétitions. Mais, Jakov Fak est persévérant. En 2012, il revient sur le devant de la scène et devient champion du monde individuel du 20 kilomètres. Inarrêtable, le biathlète poursuit sa lancée et décroche une nouvelle médaille de bronze en sprint aux championnats du monde de 2013 et le titre de champion du monde en 2015 en départ groupé. Lors des quatre championnats du monde consécutifs, Jakov Fak prouve qu’il fait partie des meilleurs. Aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, il passe même à côté du podium en finissant à la quatrième place dans une course de départ groupé. Souvent dans le top 10 entre 2011 et 2016, Jakov Fak s’affiche fréquemment aux côtés d’un certain Martin Fourcade ou encore Johannes Thingues Boe.

Malheureusement entre 2015 et 2017, le biathlète enchaine les compétitions sans résultat et se voit même contraint d’annuler sa participation à plusieurs courses suite à des problèmes de santé. Là encore, Jakov Fak n’a pas dit son dernier mot… En 2018, il fait un retour réussi et revient sur les circuits en décrochant la médaille d’argent aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Pour briller, le biathlète sait qu’il doit s’améliorer sur certains points. Pendant plusieurs années ses statistiques en tir couché ou tir debout n’ont pas été spectaculaires. Pour la saison 2017-2018, Jakov Fak a donc décidé d’améliorer sa technique et ses performances de tir. Résultat, il progresse à une vitesse fulgurante et atteint la sixième place au classement général de la coupe du monde. Cette saison-là, il affiche d’ailleurs un taux de réussite au tir de plus de 90 % en moyenne, le positionnant en tant que second meilleur titreur du circuit.

Au total, Jakov Fak est monté sur le podium 26 fois au cours de sa carrière et a disputé plus de 240 rencontres en coupe du monde. Il est même en troisième position au classement général de la coupe du monde en 2014-2015. Il a également marqué la saison 2017-2018 avec des statistiques de tir exceptionnelles. C’est sûr, ce n’est pas un athlète comme les autres. Les dernières années ont été plutôt en demi-teinte, mais Jakov Fak ne compte pas s’en arrêter là. Doté toujours d’excellentes performances en tir, il poursuit son chemin et vise les Jeux olympiques d’hiver de 2022 de Pékin.

Sponsors

Club : SD Pokljuka


Bâtons : Swix


Skis : Fischer


Lunettes : Cebe


Gants : Roeckl


Chaussures : Fischer


Fixations : Fischer


Carabine : Anshutz

Palmarès

Jeux olympiques

2018 : Médaillé d’Argent au 20 km individuel
2010 : Médaillé de Bronze au 10 km sprint


Championnats du monde

2021 : 5e rang du classement au 15 km départ en ligne et 8e en relais hommes
2020 : 4e au 20 km individuel et 5e en relais hommes
2015 : Champion du monde au 15 km départ en ligne
2013 : 3e au classement général
2012 : Occupe la 2e place sur le podium pour sa performance en Relais mixte
2009 : termine à la 3e position au 20 km individuel


Coupe du monde

2017-2018 : 6e au classement général
2014-2015 : Sur le podium à la 3e place au classement général
2012-2013 : 4e position au classement général

Jakov Fak est le seul biathlète au monde à posséder deux médailles olympiques pour des pays différents. Depuis quelques années, il est l’un des meilleurs tireurs et affiche un taux de réussite particulièrement élevé. Polyvalent, le slovène se classe souvent dans le top 10, toutes disciplines confondues. Son objectif ? Briller aux Jeux olympiques d’hiver 2022 et obtenir pourquoi pas de nouvelles médailles.