Spécialiste du Sprint, Federico Pellegrino forme avec Francesco De Fabiani le duo Coupe du monde Hommes de Ski de fond. “Chicco” détient le record du plus grand nombre de victoires individuelles pour un Italien à ce niveau et dans cette discipline.
Ses résultats exceptionnels sont le fruit d’une pratique sportive intense, d’une forte conviction en ses capacités et d’un souci du détail à chaque phase de préparation et d’entraînement.

Sa devise : “Respecter tout le monde, ne craindre personne”.

Début de carrière

Federico Pellegrino est né le 1er septembre 1990 à Aoste et vit à Gressoney-Saint-Jean avec la fondeuse italienne Greta Laurent, sa compagne depuis 2012.

Il a 7 ans lorsqu’il gagne sa première course de Ski de fond. Son père, passionné par ce sport, a fait le voyage en 1994 pour assister aux Jeux olympiques de Lillehammer. Il voit son fils rejoindre à 14 ans l’équipe régionale Asiva Nordic Ski. Federico n’est pas le plus grand de sa classe d’âge mais il se distingue des autres compétiteurs par son agilité et bientôt par sa vitesse et sa technique.

Son entrée en décembre 2009 dans le Groupe Fiamme Oro Sports marque le début de sa carrière dans le haut niveau. Le 25 janvier 2010, il remporte la médaille de Bronze au Sprint Libre des Championnats du monde Juniors de Ski de fond à Hinterzarten derrière les Norvégiens Tomas Northug et Paal Golberg. Cette performance lui offre son ticket d’entrée sur le circuit Coupe du Monde où il obtient une 49e place au Sprint Classique de Drammen le 11 mars puis, trois jours plus tard à Oslo, une 19e place et ses premiers points au Sprint.
En décembre 2010, il réalise le meilleur temps des qualifications à Davos et termine 6e du Sprint, son premier Top 10. Un mois plus tard, il monte sur son premier podium en Coupe du monde à Liberec (2e), laissant la première marche au Norvégien Ola Vigen Hattestad.

Durant la saison 2011/2012, une blessure à l’épaule gauche freine sa progression mais il finit par obtenir la 17e place du Classement Final Sprint de la Coupe du monde avec quatre Top 10.
En 2013, c’est à Liberec que Federico Pellegrino prend le titre de Champion du monde des moins de 23 ans sur une épreuve de Sprint Classique.

Nouvelles médailles pour l’Italie

Il signe sa première victoire au début de la saison 2014-2015, à Davos, sur le Sprint Libre. Aucun Italien n’avait gagné en Coupe du monde de Ski de fond depuis Giorgio Di Centa en février 2010. Il monte deux autres fois sur la première marche du podium en janvier. En février, Pellegrino et Nöckler repartent des Mondiaux de Falun avec la médaille de Bronze du Sprint par équipe. Federico est 3e du Classement Final Sprint de la Coupe du monde et 14e du Général.
La saison 2015-2016 est une apothéose avec un total de six victoires. Après Pietro Piller Cottrer et Christian Zorzi, Pellegrino est devenu l’athlète le plus titré de l’histoire du Fond italien. Il est également le premier non-Nordique à remporter le petit Globe de la Coupe du monde dans sa spécialité grâce à une course décisive dans l’épreuve du Sprint Libre des Finales de Québec qui lui permet de devancer le Norvégien Petter Northug.

Aux Championnats du monde 2017 à Lahti, il remporte une médaille d’Or en battant le Russe Sergey Ustiugov et le Norvégien Johannes Høsflot Klæbo dans l’épreuve de Sprint Libre. Il ajoute ainsi une nouvelle ligne au palmarès national après la victoire remportée en 2007 par Renato Pasini et Cristian Zorzi en Sprint par équipe. Il termine 8e du Relais et partage le titre de Vice-Champion du monde de Team Sprint avec Dietmar Nöckler.
En 2018, Federico participe à ses deuxièmes Jeux olympiques d’Hiver à PyeongChang. 7e en Relais, 5e au Sprint par équipe, il est sacré Vice-Champion olympique de Sprint. Comme en 2017, il termine la saison de Coupe du monde 2e du Classement Final Sprint et gagne douze places au Général.
En février 2019, il réalise le meilleur temps des qualifications et donne à ses concurrents le coup de grâce en gagnant le Sprint de la Coupe du monde devant son public à Cogne-Val d’Aoste. Aux Mondiaux de Seefeld, il échoue à défendre son titre de Champion du monde face à Klæbo mais l’Argent vient récompenser une lutte qu’il a menée mètre après mètre. Il remporte sa troisième médaille (Bronze) consécutive de Team Sprint aux Mondiaux avec son coéquipier De Fabiani. Federico Pellegrino garde la 2e place du Final Sprint de la Coupe du monde et termine 8e du Classement Général de la Coupe du monde.

Décembre 2020, étape de sprint libre de la Coupe du Monde de Davos, en Suisse. Federico Pelligrino s’impose en finale du sprint. Il arrive premier avec un excellent chrono de 2’17‘’68 ! Cette victoire serait-elle la première d’une longue liste ? A suivre !

Sponsors matériel et Palmarès de Federico Pellegrino

Sponsors

Club : Gruppo Sportivo Fiamme Oro


Skis : Rossignol


Chaussures : Rossignol

Palmarès

Jeux olympiques

2018 : Vice-Champion olympique de Sprint Classique


Championnats du monde

2019 : Vice-Champion du monde de Sprint Libre

Médaillé de Bronze de Relais Sprint

2017 : Champion du monde de Sprint Libre

Vice-Champion du monde de Relais Sprint

2015 : Médaillé de Bronze de Relais Sprint


Coupe du monde 

2018-2019 : 6 podiums dont 2 victoires

2017-2018 : 6 podiums dont 3 victoires

2016-2017 : 3 podiums dont 1 victoire

2015-2016 : Vainqueur du Classement Final Sprint ; 7 podiums dont 6 victoires

2014-2015 : 4 podiums dont 3 victoires

2013-2014 : 2 podiums

2012-2013 : 2 podiums

2010-2011 : 1 podium

Pour un total de 31 podiums dont 15 victoires (dont 13 individuelles), 12 deuxième place et 4 troisième place


Championnats du monde Jeunes/Juniors/U23

2013 : Champion du monde U23 de Sprint

2010 : Médaillé de Bronze Juniors de Sprint Libre

Enfant, Federico Pellegrino jouait au sein du groupe musical de sa ville de Nus. Le leader italien donne aujourd’hui la cadence sur les pistes nordiques.
En préparation de la saison 2020-2021, il va s’accorder des séances d’entraînement communes avec le jeune Johannes Høsflot Klæbo. Pour leurs Fédérations, cet arrangement va permettre aux deux meilleurs sprinters mondiaux de progresser  en rythme, chacun dans le style de l’autre, libre ou classique.