La chaussure de ski de fond : Toutes les infos

Si vous envisagez d’acheter un équipement pour le ski nordique, vous vous posez certainement des questions par rapport à la chaussure de ski de fond. Dans cet article, nous vous donnons de nombreuses infos sur les différences entre les types de chaussures de ski nordique et sur leurs caractéristiques techniques. Vous pourrez alors comprendre sans problème les fiches produits des grandes marques d’équipements sportifs.

Les différences entre la chaussure de ski de fond skating, classique et rando

Les chaussures de ski alternatif sont différentes de leur homologue de skating. Et c’est encore différent pour la pratique de la rando nordique. Si vous regardez ces images, vous comprendrez rapidement la différence au niveau de la tige (c’est à dire au niveau du maintien de la cheville). C’est la même différence qui pourrait exister entre des chaussures de rando remontantes et  basses. Mais, d’autres variations existent et ne sont pas visibles au premier coup d’oeil.

La tige

La chaussure de ski classique est à tige basse. Et ce n’est pas pour rien ! Cette particularité est liée à la technique de ce type de ski. Pour rappel, quand vous pratiquez le pas alternatif, vous avancez un pied après l’autre en appuyant la semelle de votre ski sur la neige. Ainsi, vous avez besoin d’une grande amplitude de mouvement au niveau de la cheville. La chaussure de ski skating est à tige haute. Quand vous pratiquez ce type de ski, votre impulsion est totalement différente. Vous travaillez le glissé plus que l’accroche, et les mouvements nécessitent un excellent maintien latéral et une rigidité importante du talon jusqu’au haut de la cheville.

La semelle et le flex

La deuxième grande différence est liée à la souplesse de la semelle. Les chaussures de ski de fond classique sont plus souples que les chaussures de skating. Encore une fois, c’est lié à la technique et à la prise d’impulsion. En classique, l’ensemble de la plante du pied se pose à chaque pas, alors qu’en skating, la partie interne travaille plus. Enfin, le type de flex est différent. Les fabricants l’ont adapté aux mouvements. La chaussure de classique privilégie le flex à l’avant du pied tandis que le flex skating s’adapte aux mouvements latéraux du pied.

Bon à savoir : Les chaussures de ski roue sont les mêmes que les chaussures de ski nordique. Classique ou skating, vous pouvez utiliser les mêmes équipements sur les pistes l’hiver que sur la route l’été. Attention car les températures ne sont pas les mêmes. Si vous souhaitez opter pour un équipement polyvalent, misez sur la respirabilité !

Zoom sur la chaussure de ski de randonnée nordique

Si vous ne connaissez pas encore le ski de rando nordique, il faut savoir que ce type de ski se pratique hors des sentiers battus, mais sur des dénivelés moins importants que la rando alpine. C’est un peu la pratique du ski à ses origines, et qui revient actuellement sur le devant de la scène. Cette chaussure backcountry est tout à fait différente et nécessite des fixations et des skis particuliers. Son design est un peu entre la botte de neige et la chaussure de ski de fond skating. Sa tige est haute pour empêcher la neige de pénétrer et maintenir le pied lors de la descente, mais son flex doit rester assez souple car, en montée, la technique est celle du ski classique. Elle est généralement équipée d’une doublure chaude et d’un revêtement waterproof qui vous permet de pratiquer dans la neige fraîche.

Le point sur les caractéristiques techniques des chaussures de ski de fond

Vous l’avez donc compris : on ne choisit pas une chaussure de skating pour faire du classique, et vice-versa. Maintenant, allons jeter un oeil du côté des caractéristiques techniques pour que vous puissiez mieux comprendre les différences entre les modèles.

Système de fixation

Le premier élément à analyser est le système de fixation. Les chaussures de ski de fond sont tenues seulement par la pointe du pied, et le système d’accroche est variable en fonction du choix que vous faites. Pour choisir des chaussures de fond (et les fixations les plus adaptées), il convient donc d’opter pour un modèle compatible avec vos fixs, qui sont elles-mêmes compatibles avec vos skis. Voici les 3 systèmes :

Fixation et chaussure de ski de fond NNN : un point d’attache et deux rainures. Cette fixation est la plus courante.
Norme Prolink : développée par Salomon, elle s’adapte aux systèmes NNN.
Norme de fixation SNS : une autre innovation Salomon, elle s’adapte sur les skis de la marque ou ceux de la marque Atomic.

Système d’ouverture et de laçage

L’un de grands défis des chaussures de ski de fond est d’assurer une bonne tenue du pied. Les fabricants doivent donc adapter leurs modèles en fonction des normes mais également permettre à tout le monde de trouver chaussure à son pied. C’est pour cette raison que les modèles sont de plus en plus équipés de systèmes techniques de laçage et de fermeture. 

Les modèles de skating sont équipés de :

  • Systèmes velcro au niveau du haut de la chaussure ;
  • Systèmes de laçage dissimulés et rapides. Certains modèles proposent des laçages indépendants entre le haut et le bas du pied pour s’adapter à la morphologie variable du pied ;
  • Straps extérieurs au niveau du talon ;
  • Fixations à cliquet (certains modèles Fischer ou Salomon en gamme Expert).
En ce qui concerne les chaussures de classique, dont la tige est plus basse, les systèmes techniques sont similaires, sauf en ce qui concerne le maintien en haut de pied. N’oubliez pas : votre cheville doit être libre pour les mouvements.

Confort et personnalisation

Généralement, plus vous montez en gamme, plus la chaussure de ski de fond est confortable et adaptée à une pratique de compétition. Son poids est réduit grâce à des matériaux légers (carbone), l’étanchéité est renforcée et la semelle est respirante.
Le but : que les compétiteurs en activités outdoor se sentent bien, et bien tenus, pour skier toute la journée.

Les procédés et les matériaux mis en oeuvre en gamme expert sont plus coûteux et permettent un fit mieux ajustés ainsi qu’une personnalisation. On pense notamment à la Rossignol x ium premium Carbone qui vous propose un intérieur de chaussure équipé de polyester thermo-ajustable.

Particularité des modèles de chaussure de ski de fond femme et enfant

S’il y a quelques années les fabricants proposaient essentiellement des modèles de chaussure unisexe, ils se sont aujourd’hui adaptés. En ce qui concerne la pratique de loisir où un maintien excellent du pied n’est pas primordial, vous pouvez tout à fait choisir une chaussure de ce type. Mais, en compétition, il est préférable de choisir une chaussure de ski de fond femme, homme ou enfant.

Il n’y a pas que le design qui varie. Les modèles femme sont plus légers et moins larges.
En plus, ils sont disponibles à partir d’une pointure plus basse, ce qui évite de devoir s’équiper dans les gammes enfant.

Voici les 3 points à retenir concernant les chaussures de ski de fond : 

  1. Skating, classique ou rando : en fonction du ski que vous pratiquez, vous devrez choisir une chaussure adaptée.
  2. Les chaussures sont de plus en plus techniques pour favoriser les performances et le confort : renseignez-vous sur leurs particularités.
  3. Il existe 3 modèles de fixations et pour un même modèle de chaussure, le système d’accroche peut être variable.