Bâton de ski de fond : toutes les caractéristiques techniques

Le bâton de ski de fond est un mystère pour vous ? Vous avez du mal à comprendre pourquoi ils sont tous différents et leurs matériaux si variables ? Dans cet article, nous allons donc détailler toutes les caractéristiques techniques des bâtons de ski de fond, de la dragonne à la pointe, pour la pratique du skating, du classique, du ski-roue ou du backcountry.
Nous allons en profiter pour vous parler un peu de l’histoire des bâtons de ski nordique.

Les différents éléments du bâton de ski de fond

La dragonne ou le gantelet

La dragonne est la lanière en tissu qui est attachée au niveau de la poignée. Elle vous permet de maintenir le bâton de ski afin de ne pas le perdre. C’est le type d’attache que l’on retrouve en ski alpin ou en freeride ; car le bâton sert surtout pour maintenir l’équilibre et doit rapidement pouvoir se lâcher en cas de chute. 

Cependant, en ski de fond, les athlètes et pratiquants de loisir utilisent souvent un gantelet. C’est une dragonne enveloppante. Dans la pratique des pas d’alternatif et de skating, le fondeur utilise le bâton pour se propulser…et les grosses chutes sont exceptionnelles.
C’est pour cette raison que la dragonne gantelet est la plus utilisée. Elle est ergonomique, fermement fixée à la main avec des velcros et permet de répartir l’effort sur la paume. Nous y revenons un peu plus dans notre article qui vous accompagne dans le choix de vos bâtons.

Bon à savoir : Les dragonnes de biathlon sont un peu particulières. Elles sont équipées d’une sangle plus large que sur les dragonnes classiques pour permettre un soulagement de l’effort au niveau de la main et une poussée plus puissante.
L’autre intérêt est de pouvoir se dégager rapidement du bâton pour les épreuves de tir. Il existe également des systèmes de dragonne à clip qui se retirent rapidement sans perdre le réglage au niveau de la main.
Chaque seconde compte !
dragone-baton-ski-fond

La poignée des bâtons pour le ski de fond

Second élément qui compose le bâton : la poignée.
Pendant des décennies, elle était fabriquée en bois, puis en cuir pour faciliter son maintien dans la main. Depuis, la poignée a bien évolué. Elle est composée de différents matériaux qui ont tous des caractéristiques particulières. Vous vous demandez peut-être quel est l’intérêt de choisir son bâton de ski en fonction de sa poignée. La réponse est que cet élément est essentiel car la poignée peut être plus ou moins ergonomique et absorber les chocs.
Généralement,
les bâtons de ski de fond haut-de-gamme ont une poignée bi-composants en liège et plastique. Le premier pour le confort, l’ergonomie et la respirabilité, le second pour la résistance.

Matériaux de la poignée Ergonomie Absorption des chocs Durabilité Pour quelle pratique ?
Plastique  + + +++ Tous types de pratiques de loisir (bâtons entrée de gamme)
Caoutchouc ++ +++ +++ Ski de rando
Liège  +++ ++ +(à stocker à l’abri de l’humidité..et des souris) Toutes
Mousse +++ ++ +(à stocker à l’abri de l’humidité) Toutes

Le tube ou brin

On continue notre description du bâton de ski de fond en vous parlant du tube.
Cet élément est la partie essentielle de votre équipement. Il est constitué de différents matériaux. Leurs différences :

  • Poids ;
  • Qualités dynamiques ;
  • Résistance mécanique.

On distingue également le tube monobrin (d’un seul tube) du télescopique.

Autrefois, les bâtons étaient fabriqués en bois d’essences locales ou en bambou. Le principal problème était leur poids et leur faible souplesse. C’est pour cette raison qu’ils sont maintenant constitués d’aluminium, carbone et matériaux composites (alliages de carbone, titane et fibre de verre). On vous en dit un peu plus sur leurs caractéristiques.

dragone-baton-ski-fond
Matériau Faiblesse du poids Résistance Souplesse et amortissement des chocs Pour quelle pratique ? 
Aluminium ++ +(alu 5083)

++(5086)

+++(7000)

Variable, mais généralement faible Aluminium <7000 : débutant

 

Alu >7000 : intermédiaire/expert

Carbone +++ +++ +++ Toutes
Matériaux composites +++ +++ +++ Toutes sauf ski-roue

Bon à savoir : Si vous skiez peu mais que vous voulez opter pour un bâton de ski de fond pas cher mais néanmoins résistant, un tube aluminium de qualité est une bonne option. Les fondeurs réguliers misent plus sur le carbone, ainsi que les pratiquants du roller-ski.

Les tubes en matériaux composites sont plus techniques mais également plus fragiles et ne sont pas adaptés pour le ski-roue.

La rondelle (ou panier) et la pointe des bâtons de ski

Le 4ème élément qui compose votre équipement est l’extrémité en contact avec le sol. Il est constitué de la rondelle du bâton, que l’on appelle également panier, et de la pointe.
Si vous avez déjà cherché à acheter des bâtons de ski de fond, alors vous savez que certains fabricants vous proposent des modèles avec rondelles interchangeables. L’intérêt ? Rendre polyvalent votre bâton. En effet, le panier sert à supporter votre appui et à vous empêcher de vous enfoncer dans la neige.

Les diamètres sont variables en fonction de votre pratique du ski :

  • 50mm et moins : course ;
  • 80mm : pratique polyvalente ;
  • 100mm et plus : ski de rando nordique.

Si vous pratiquez le ski alpin, vous avez certain l’habitude de voir des rondelles circulaires de ce type.

Cependant, en ski de fond, les fondeurs classiques et skating pratiquent sur piste damée exclusivement. L’objectif de la rondelle est moins la stabilité, que la précision et la réactivité.
En ce qui concerne les pointes, elles sont fabriquées dans des alliages métalliques. Elles ont pour objectif de pouvoir se planter même dans les neiges les plus dures. Certains modèles proposent des pointes avec de petites dents pour favoriser l’accroche.

rondelle-baton
panière-baton
Bon à savoir : En ski-roue, vous n’avez pas besoin de panier. Les bâtons de ski de fond One Way ou KV+ sont équipés de pas de vis qui vous permettent de les retirer pour les remplacer par des pointes en tungstène, très solides pour résister aux chocs sur le béton.

Zoom sur le bâton de ski de fond télescopique

Nous vous en avons parlé rapidement dans la partie sur le tube. Le bâton monobrin s’oppose au système télescopique. Ce dernier est généralement constitué de 2 ou 3 parties que vous pouvez régler avec des systèmes de loquets en plastique.

Pour ou contre ? 

Les puristes vous diront que ce type de bâton est moins résistant. Cependant, si vous pratiquez le ski backcountry (rando nordique), il deviendra votre meilleur allié pour gérer les variations importantes de topographie.
En descente, vous pourrez le rallonger. En montée, vous pouvez le raccourcir. Il est également facile à ranger.
Enfin, un des autres avantages est que vous pouvez le prêter à un autre skieur, même s’il n’est pas de la même taille. Quand à la question de la fragilité, il faut noter qu’il est préférable d’opter pour un modèle de qualité.

Vous l’avez compris, tous les bâtons n’ont pas les mêmes caractéristiques techniques. Voici les 3 éléments à retenir en ce qui concerne cet équipement :

  1. Les choix des poignées, dragonnes et paniers sont différents en fonction du type de ski nordique que vous pratiquez.
  2. Choisir un tube en carbone est la garantie d’un équipement léger et résistant de qualité.
  3. Pour un bâton polyvalent été/hiver, analysez s’il est possible de remplacer le duo rondelle/pointe par une pointe en tungstène.